AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Zeppe → I'm dancing with Lucy in a Sky full of Diamonds

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Zeppe → I'm dancing with Lucy in a Sky full of Diamonds Ven 27 Jan - 11:04



Constance Elysia 'Zeppelin' Ells

date et lieu de naissance → le 21 avril 1994 en Angleterre. nationalité → Anglaise et française. origines → anglaise et française. statut civil → célibataire. orientation sexuelle → hétérosexuelle. situation financière → pauvre. caractère → Professionnelle, déjantée, colérique, très lunatique, je m'enfoutiste, perdue, secrète, instable, camée, soumise, violente, sarcastique, timide, totalement paradoxale. avatar → Zippora Seven.

MEASUREMENTS :

Height: 175 cm
Bust/Chest: 34 (US) 86 (EU)
Waist: 24 (US) 81 (EU)
Hips: 34 (US ) 86 (EU)
Shoe : 7 (US) 38 (EU)
Hair: blonde
Eyes: bleu
BEHAVIOUR :

→ depuis combien de temps êtes-vous dans le mannequinat et comment avez-vous été découvert ? En réalité, j'ai commencé ma carrière à l'âge de 14 ans, suite à des concours pour rentre ma mère fière de moi. J'étais plus développée que la moyenne à cette époque-là, sauf qu'après 3 ans, j'ai merdé. On m'a viré de mon agence, j'ai été en centre de désintox pendant un petit moment et maintenant, me voilà de retour, totalement clean. Je sais que beaucoup m'ont déjà oublié, que je dois repartir du début et je le regrette. Et cette fois-ci, je ferais en sorte de ne plus laisser échapper une seule chance.
→ que pensez-vous de l'industrie de la mode ? appréciez-vous votre métier ? La mode a toujours été ma vie, et je n'exagère en rien la chose. Le mannequinat, c'est tout ce qui me reste, pour ne pas sombrer encore une fois. J'ai tout perdu, et elle est restée un certain temps, avant de disparaître aussi. Je n'ose même pas imaginer ce que je deviendrais si je perdais encore ce qui me fait sentir vivante...
→ à quoi aurait ressemblé votre vie si vous n’étiez pas devenu mannequin ? Je suis une merde, je le serais restée jusqu'au bout. Mais tous ces flash m'ont sauvé, apportant un peu de lumière, un peu de réconfort à ma vie totalement foutue. Si je n'avais pas eu ce boulot, je pense que je serais déjà 6 pieds sous terre. Et maintenant, seul le mannequinat peut encore me faire tenir debout
→ quels sont vos projets futur ? Redevenir celle que j'étais avant, qu'on me connaisse à nouveau et pour ça, je ferais tout, quitte à bousiller la vie des autres. De toute façon, je ne peux plus tomber plus bas...


prénom/pseudo → Chinesedoll. âge → 21 ans. pays → Belgique. présence → 5/7. comment t'as atterri sur le forum ? vive Bazzart!. qu'en penses-tu ? .



Dernière édition par Constance 'Zeppelin' Ells le Ven 27 Jan - 12:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zeppe → I'm dancing with Lucy in a Sky full of Diamonds Ven 27 Jan - 12:17

J’avais froid, je frissonnais tandis qu’une pluie torrentielle s’abattait sur la ville. Et moi, j’étais assise là, sous un abribus, avec pour seuls vêtements me couvrant, un petit short, un débardeur et un petit gilet. Je me sentais mal, je frissonnais sous le vent qui venait souffler contre ma peau, je devais trouver un moyen pour me réchauffer, je devais trouver un moyen pour essayer d’apaiser toute cette souffrance que je ressentais dans mon cœur. Un seul moyen… Rapidement, mes mains se mirent à fouiller dans mes poches et enfin, je retrouvais mon bonheur au fond de mon jeans, un petit sachet en plastique contenant ma vie, mon bonheur, ma drogue. Je détestais cette partie de moi, cette Zeppelin Toxico. Et dire que Constance avait eu la belle vie, du moins, pendant un certain temps. Mais bien sûr, le bonheur n’était qu’éphémère, j’aurais dû m’en douter. Le bonheur était quelque chose que jamais, je n’arriverais à posséder, le bonheur me fuyait toujours alors que je pensais pouvoir l’attraper au creux de ma main, mais à chaque fois, il réussissait à m’échapper…
Vite vite, je glissais un doigt dans le sachet, récupérant un peu de cette poudre blanche qui allait m’apaiser, je le passais sous mon nez mais rien à faire, il y en avait bien trop peu. Et j’y glissais un deuxième doigt, j’en avais un peu plus maintenant, mais je savais que ça ne marcherait pas avant mon troisième essai. Et enfin, je me sentais bien. Mes yeux dans le vide, j’apercevais à peine tous ses gens se pressant de rentrer chez eux, ne m’accordant même pas un petit regard ; tous ces fards lumineux m’aveuglant… Et je me souvins de ma misérable enfance…


FLASH BACK
« Maman? Tu es rentrée?! » Enfin, elle était là, enfin, nous allions pouvoir manger ensemble. Combien de temps ne l’avais-je plus vue? Un mois? Deux mois? Trois mois? J’en avais perdu le décompte. Je savais qu’elle ne restait jamais longtemps, mais j’espérais sincèrement que cette fois-ci, elle resterait un peu plus d’une semaine… « J’ai préparé le souper maman. Ton plat préféré. » Et elle s’est tout simplement mise à table, sans rien dire, sans même un regard vers ma direction. J’y suis habituée, mais elle me blessait toujours, inconsciemment… « Tu sais quoi maman? Je viens de signer un contrat avec une agence de mannequinat, comme tu le voulais! Un agent a enfin voulu de moi tu sais?! Après tous ces concours, j'ai enfin réussi! ! Ils veulent que je fasse la couverture du prochain Teen Vogue! Tu te rends compte maman?! 14 ans seulement et je vais faire la couverture d’un fameux magasine! » J’attendais qu’elle me dise qu’elle était contente, qu’elle était heureuse pour moi, qu’elle était fière de moi… Mais rien, elle était restée silencieuse, comme toujours. Et le repas se termina dans un silence pesant. Et alors que je me levais pour débarrasser la table, enfin, elle ouvrit la bouche. « Tiens, voici l’argent pour le prochain mois. » Et elle partit à nouveau, en claquant la porte, me laissant retenir ces larmes qui menaçaient de couler…
FIN FLASH BACK


Ma mère ne m’a jamais aimée, je le savais et pourtant, j’espérais toujours. Mais finalement, je me dis que tout ce temps, l’espoir ne m’a pas fait vivre, il a juste contribué à ma douce descente aux enfers… Et un deux ans plus tard, à 16 ans, elle m’a définitivement abandonnée.


FLASH BACK
« Tu imagines Julian?! On va faire la première page de Vogue ensemble?! Je suis tellement contente! Oh mon dieu, j’ai tellement hâte de voir le rendu! Tu crois que… » Je m’étais soudainement arrêtée de parler. De la lumière éclairait mon appartement et cela ne voulait dire qu’une chose… ELLE était enfin rentrée après plus de 6 mois d’absence, 6 mois de silence… « Allo? Constance, tu es toujours là? » « Je te rappelle Julian! » Et je lui raccrochais au nez. J’ai couru, encore et encore, jusqu’à en perdre le souffle. Et je suis rentrée en fracas dans mon appartement… pour voir ma mère sur le point de partir, avec une valise… « Maman? Tu… tu es rentrée?! » Et comme toujours, elle ne me regardais pas… « Je viens juste récupérer mes dernières affaires. J’avais oublié à quel point il n’y avait rien de moi dans cet appartement. Je t’ai laissé un peu d’argent. Ah, et je ne compte pas revenir. » « Quoi?! Mais maman… Je… Tu ne peux pas m’abandonner comme ça! » Elle est restée silencieuse, remettant ses chaussures avant de se diriger vers la porte. « Au revoir. » Non, non, je ne voulais pas qu’elle parte… Non…Pourquoi ? Il me fallait une réponse… « POURQUOI NE ME REGARDES-TU JAMAIS DANS LES YEUX?! » Elle s’est arrêtée sur le palier et sa réponse me brisa complètement le cœur… « Parce que tu ressembles trop à ce mari que j’ai divorcé. » Et elle est partie… Je connaissais la réponse pourtant, et l’entendre n’a fait que confirmer cette affirmation que je cachais au plus profond de mon cœur… Et me voilà seule dans cet appartement vide… Et j’ai pleuré… « S’il-te-plait maman, reviens, ne me laisse pas seule… Ne me prends pas ce qu’il me reste de plus précieux, ne me prends pas ma maison…» Mais en partant définitivement, elle m’avait tout pris…
FIN FLASH BACK


Je me sentais mal, trop mal. Pourquoi est-ce que mes souvenirs ne remontaient à la surface que maintenant ? J’ouvrais les yeux… Ah oui, il pleut… Tout ça c’est passé dans un jour pareil à celui-ci, où la pluie tombait à tout rompe. Même ma douce n’avait pas pu me calmer. Je savais que je devrais en reprendre mais j’avais peur, peur de retomber dans ce cercle vicieux. Parce que je n’étais pas bien du tout, presqu’au bord du gouffre, je devais me trouver un moyen de me raccrocher à ce qui restait de ma misérable vie. Au début, il était là, lui qui était mon tout. Mais maintenant, je n’avais plus rien si ce n’est cette petite poudre blanche. La Constance de l’époque, celle qui faisait la première page des magasines les plus tendances, avait disparu, remplacée par Zeppelin, une toxicomane qui n’avait plus rien à faire, qui passait ses journées à traîner devant les agences, suppliant comme une merde aux agents de la reprendre, tandis que le soir, elle enchaînait des petits boulots pour survivre. Cette époque me manquait, ses bras me manquaient… Tout ça, c’était à cause de lui, cet homme qui m’avait totalement détruit…


FLASH BACK
« Arrête de te faire du mal! Arrête de prendre ces saloperies! Pourquoi tu fais ça? Je t’avais dit que tu pouvais te reposer sur moi! » « Laisse-moi tranquille! J’en ai besoin, tu ne comprends donc pas?! » « Cette merde va te tuer un jour! » « Me tuer ? Mais voyons, tu sais bien que je suis déjà morte. En m’abandonnant ce soir-là, ma mère m’a pris le peu qu’il me restait… » « Sauf que j’étais à tes côtés, aurais-tu oublier? JE suis venu te voir ce soir-là. JE t’ai consolé. JE t’ai accueillie chez moi! Et c’est comme ça que tu me remercies?! En te droguant devant ma gueule?! » « LAISSE-MOI TRANQUILLE BORDEL! » Je savais que je n’aurais pas dû m’emporter ainsi, mais j'étais tout simplement incontrôlable quand j’étais en manque. En manque? Non, je ne l’étais jamais, je pouvais arrêter quand je le voulais, du moins, c’est ce que je me persuadais. « Je te laisse une dernière chance Constance… Jette cette merde ou tu pars. » Je ne l’entendais déjà plus. Doucement, mon esprit se sépara de mon corps et je me sentis planer. Enfin, j’étais libre de ce corps malade, j’étais libre de faire ce que je voulais. Je ne souffrais plus, je me sentais bien, tout simplement. Je ne l’ai pas senti me prendre dans ses bras, je ne l’ai pas senti me porter sur son lit. Je me suis endormie et le lendemain, l’appartement était totalement vide. Il était parti… Il m’avait abandonné comme ma mère. Et j’ai pleuré, encore et encore, sachant que, cette fois-ci, j’étais la seule et unique fautive.
FIN FLASH BACK


Lui… Je n’aurais jamais dû le rencontrer, je n’aurais jamais dû céder à la tentation. La première fois, je n’avais rien ressenti. Cette poudre était censé me faire du bien, or, je ressentais toujours cette douleur dans mon cœur. J’en ai repris une deuxième fois, puis une troisième et avant que je ne m’en rende compte, il était déjà trop tard, je n’arrivais plus à me défaire de cette merde, de cette coke qui m’avait enlevé à lui, cet homme que j’aimais par-dessus tout. Et pourtant, il m’avait promis de rester quoiqu’il arrive. Il a failli à cette promesse mais je savais pertinemment que c’était de ma faute. C’est moi qui l’avais rejeté, c’est moi qui l’avais poussé à bout et je ne méritais que ça. Je connaissais cette sensation d’abandon et normalement, je n’aurais pas dû m’en faire. Mais ce fut tout le contraire, j’avais encore plus mal. J’ai quitté cet appartement où j’y avais vécu pendant plus d’un an. Je ne le supportais plus, tout me rappelait cet homme que j’aimais trop, tellement que j’en souffrais. Non, je ne l’ai jamais vendu mais je n’y suis plus jamais retournée. Maintenant, je me retrouve dans un petit appartement, errant près des agences de mannequinat de la veille, espérant qu'un agent prenne pitié de moi et me prenne sous son aile. Et quand je ne suis pas à errer, je travaille, gagnant de quoi survivre grâce à des petits boulots. Avant, je n'arrivais même pas à arrondir mes fins de moi, dépendant mon argent dans la coke, je ne mangeais même presque plus. C'était il y a un an. Mais maintenant… Maintenant, je suis retombée dedans mais je prends un peu plus soin de moi. Maintenant, je mange et je dors… Parfois.


FLASH BACK
« Hey Zeppe ! » On m’appelle Zeppelin ici, je n’ai jamais compris pourquoi. En fait, si. Sans doute parce que, la première semaine où je suis arrivée dans ce centre, je ne parlais à personne, je passais mon temps à fredonner cette mélodie, sa préférée… "Since I’ve Been Loving you" de Led Zeppelin. Je connaissais les paroles par cœur et je ne faisais que ça de la journée. Rapidement, j’en perdais mon prénom, celui que ma mère m’avait donné à la naissance. Même maintenant, on ne m’appelait que par ce surnom. Je ne me présentais que par lui. Constance était morte il y bien longtemps et seule Zeppe arrivait encore à survivre. « T’écoutes quand on te parle ? » Je relevais la tête de mes yeux croisèrent les siens. Mon partenaire, mon compagnon, mon frère. Il avait été le premier à m’appeler Zeppelin, il avait été le premier à me parler, il avait été le seul à me voir, à faire attention à moi. Je lui souriais doucement, mes pensées ailleurs. Lui aussi, il allait m’abandonner. Il partait aujourd’hui du centre et j’avais bien l’intention de faire pareil. « Tu vas me manquer chérie. » « Toi aussi… Ne fais pas trop de bêtises dehors hein. » « T’inquiète mon cœur, je resterais à l’écart de tout problème. J’espère que la prochaine fois que je te verrais, ce sera dehors ! » Je l’espérais aussi. Je n’avais pas osé lui avouer que je comptais partir avec lui. Je ne l’ai pas fait, voulant lui faire la surprise en me pointant chez lui le lendemain. Sauf que ce lendemain n’arrivera jamais. « Prend soin de toi mon cœur. Je t’aime, ne l’oublie pas. » Moi aussi je l’aimais. Comme un frère, du moins et j’étais certaine que c’était également son cas peu importe ce que les autres me disaient. Comment un gars comme lui pouvait tomber amoureux d’une merde comme moi ? C’était tout bonnement impossible. « Moi aussi je t’aime. » Son visage s’illumina d’un magnifique sourire. J’étais heureuse pour lui, tellement heureuse… Il méritait d’avoir toujours ce sourire sur ses lèvres et je m’étais promise de tout faire pour. C’est pour ça que, ce soir, je m’étais décidée de partir avec lui.
FIN FLASH BACK


Tout doucement, les effets s’estompaient. La pluie s’était arrêtée et j’étais trempée. Lentement, je me relevais. Je faisais pitié à voir avec mes poches sous les yeux, mon petit jeans et mon petit gilet. Mes cheveux étaient sales… J’avais besoin d’une bonne douche et c’est en pensant à mon frère – ce frère que je n’ai plus jamais revu après avoir fugué du centre – que je suis rentrée, mon nouveau chez moi.




Dernière édition par Constance 'Zeppelin' Ells le Jeu 2 Fév - 20:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

messages : 895


fuck your life, mine is fine.
agence: next
répertoire:

MessageSujet: Re: Zeppe → I'm dancing with Lucy in a Sky full of Diamonds Sam 28 Jan - 8:10

bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

messages : 213


fuck your life, mine is fine.
agence: ELITE.
répertoire:

MessageSujet: Re: Zeppe → I'm dancing with Lucy in a Sky full of Diamonds Sam 28 Jan - 13:39

Bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

messages : 1006


fuck your life, mine is fine.
agence:
répertoire:

MessageSujet: Re: Zeppe → I'm dancing with Lucy in a Sky full of Diamonds Sam 28 Jan - 19:12

BIENVENUE PARMI NOUS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zeppe → I'm dancing with Lucy in a Sky full of Diamonds Dim 29 Jan - 0:40

merci à vous!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

messages : 1112


fuck your life, mine is fine.
agence: VNY
répertoire:

MessageSujet: Re: Zeppe → I'm dancing with Lucy in a Sky full of Diamonds Dim 29 Jan - 3:22

bienvenue sur SAP !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zeppe → I'm dancing with Lucy in a Sky full of Diamonds Lun 30 Jan - 19:47

T"as la classe BABY avec cet avatar

BIENVENUE ET BONNE CHANCE POUR TA FICHOU!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zeppe → I'm dancing with Lucy in a Sky full of Diamonds Jeu 2 Fév - 6:49

Bienvenue parmi nous =)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zeppe → I'm dancing with Lucy in a Sky full of Diamonds Jeu 2 Fév - 22:01

Merci à tous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Zeppe → I'm dancing with Lucy in a Sky full of Diamonds Sam 4 Fév - 14:16

bienvenue chez next models management.

Ah, une revenante. Mais quelle revenante ! Constance Ells, petite poupée camé revenu sur les podiums. Ça va faire les gros titres, ça va faire un beau titre. Personne ne va louper cette nouvelle... extraordinaire. Moi, qui pensais que tu allais finir au fond d'un caniveau de New York. Eh non, j'me suis bien trompé sur l'coup, voilà la gosse toute clean devant moi. C'est que tu as la conviction, et j'aime ça, ma petite Constance.

ELITE c'est ta chance, ton opportunité, alors ne la loupe pas, sinon c'est moi qui vais pas te louper. Voilà, alors maintenant tout le travail reste à faire. Mais rassure toi, t'es pas ici par hasard, c'est quand même que j'ai décelé une pointe de talent et de hargne en toi. J'ai envie d'y croire, mais j'vais pas y croire à ta place ma jolie. Des efforts, je vais te demander des efforts. Faut que tu sois bonne. Ouais bonne. Tu l'es déjà pas mal, mais pas assez, en tout cas, pas assez pour envisager une promotion oreiller tout de suite. Allez va, mais mouille pas trop ta culotte, rien n'est joué.
Tu peux passer demain, vers quinze heure. On va signer ça ensemble, oui, demain, c'est le premier jour du reste de ta vie, chérie.

LE PETIT GUIDE DU MANNEQUIN PARFAIT.


félicitation, brave petit mannequin, tu as été validé ! estimes-toi heureux, parce à new york, c'est dur d'y trouver sa place. comme tu as remarqué, ton agent est venu t’accueillir alors pour lui faciliter la tâche, parce que l'gars c'est quand même dieu, tu es prié d'aller de créer une adresse mail, histoire que ton larbin qui te sert d'agent puisse venir t'harceler. Autres formalités : le téléphone portable, qui n'est que facultatif, mais utile ! si tu préfères ne pas rester sdf toute ta vie, alors je te conseille d'aller te chercher un logement. Et le must of the must serait que tu t'inscrives sur facebook afin de pouvoir retrouver toute la communauté strikeaposienne ! Et puis, sinon, il faut évidemment que tu ailles rescencer ton avatar dans le bottin des avatars , sinon les fesses vont faire mal !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Zeppe → I'm dancing with Lucy in a Sky full of Diamonds


Revenir en haut Aller en bas

Zeppe → I'm dancing with Lucy in a Sky full of Diamonds

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
strike a pose :: VERSION UN. :: PRÉSENTATIONS DES MEMBRES.-