AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

elle était un accident en attente de se produire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: elle était un accident en attente de se produire. Dim 22 Jan - 19:35



carmille lea

de clignancourt

date et lieu de naissance → douze mai, à paris. nationalité → française. origines → hongroises. statut civil → célibataire. orientation sexuelle → hétérosexuelle. situation financière → moyen. caractère → lâche, hypocrite, insensible, cynique, manipulatrice, calme, lunatique, inexpressive, solitaire, posée. avatar → willa holland.

MEASUREMENTS :

Height: 5' 7"
Bust/Chest: 32
Waist: 24
Hips: 33
Shoe : 10
Hair: light brown
Eyes: green
BEHAVIOUR :

→ depuis combien de temps êtes-vous dans le mannequinat et comment avez-vous été découvert ? à l'âge de six ans, mes parents m'ont inscrit au concours d'entrée de l'école de l'opéra de paris, pour tenter de m'y faire entrer. là-bas, aucun piston possible : c'est pas parce que t'es "fille de" que tu danseras mieux. j'ai réussi après avoir bossé comme une malade, ou plutôt après que mes géniteurs aient passé des mois sur mon dos pour s'en assurer, et ça a continué pendant un an. douze mois d'observation grâce auxquels des professeurs, encore plus sévères que dans les autres écoles, déterminent si vous avez le droit, oui ou non, de souffrir pendant des années encore. ils devaient tous me détester suffisamment pour accepter. c'est pas le genre d'endroit où on s'éclate, c'est pas l'internat où tu te lève le matin sur un air de musique classique et où tu danses toute la journée sans te soucier de rien d'autre. c'est des cours sur l'art pendant des heures, des entraînements de plus en plus difficiles, une compétition dans laquelle même tes potes ne te font aucun cadeau; quand tu réussis un nouveau pas, t'es nulle, quand tu connais ta chorégraphie par coeur, t'es nulle, quand t'es capable de l'exécuter sans la moindre petite erreur, t'es nulle, et le jour où t'en commets une, t'es virée. y'a celles qui pleurent tous les soirs parce que la pression est trop grande, y'a celles qui tiennent, fortes et invincibles, et je faisais parti de celles-là, jusqu'à ce que je fasse mes valises et que je débarque à l'appartement de mes parents dans le huitième. ma mère a pleuré, mon père a hurlé, ils ont tenté de savoir pourquoi, "c'est ton rêve, tu viens de le foutre en l'air" ils ont fini par appeler une de leurs connaissances, larmes de crocodile et discours pitoyables, "qu'est ce qu'on va faire d'elle, mon dieu", il a répondu "laissez-la moi", il était agent.
→ que pensez-vous de l'industrie de la mode ? appréciez-vous votre métier ? ça m'est égal. j'ai toujours porté des robes de grands couturiers, assisté à des défilés à chaque fashion week. jean-paul gaultier est venu à tous mes anniversaires quand j'étais gosse, j'ai mon propre parfum signé guerlain, la pétasse friquée de base, ouais.
→ à quoi aurait ressemblé votre vie si vous n’étiez pas devenu mannequin ? comme beaucoup d'entre nous, j'en ai aucune idée. j'avais pas le niveau requis pour essayer d'entrer à l'université, pas la motivation nécessaire pour reprendre un cursus scolaire normal et rattraper mon retard, aucune envie de continuer à être persécutée à l'opéra, je voulais de la danse mais j'en avais plus le droit, c'est tout c'qu'on m'a trouvé, alors j'ai accepté. pas de casting, pas de repérage dans un magasin sur les champs élysées, juste un coup de fil et le tour était joué. non, tu trouveras pas ça sur wikipédia.
→ quels sont vos projets futur ? essayer de mourir pas trop jeune. agrandir mon appartement. me teindre les cheveux en rose pâle. me faire percer le cou. me prendre pour une chanteuse. aller voir une comédie musicale. des conneries comme ça.

prénom/pseudo → clem. âge → quinze ans. pays → france. présence → très active pendant les vacances, un peu moins pendant les cours. comment t'as atterri sur le forum ? bazzart bb. qu'en penses-tu ? c'est nrv. ♥



Dernière édition par Carmille de Clignancourt le Dim 29 Jan - 16:35, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: elle était un accident en attente de se produire. Dim 22 Jan - 19:36


est-ce donc un démon
qui vous dévore le cœur ?!

the clockwork orange

Carm a baisé pour réussir. C'est comme écrit sur son front, "j'ai écarté les cuisses et j'ai fais semblant de jouir". Pendant qu'il se vidait en elle, elle pensait à la cinquième symphonie de Beethoven écoutée la veille, elle s'était foulée la cheville parce qu'elle avait mal préparé ses pointes, son professeur l'avait insultée de débutante en claquant la porte. Tout le monde savait qu'elle n'avait aucun talent pour le mannequinat, elle défilait comme une toxico en crise, des perles de sueur sur le front et aveuglée par les projecteurs. Elle avait pris la place d'une autre fille, sûrement bien plus talentueuse, tout ça parce que maman connaissait quelqu'un et qu'elle était trop conne pour partir dans de longues études. "T'es une gamine, tu pourras jamais faire carrière, la danse est réservée à l'élite" Elle en faisait parti mais personne ne voulait y croire, alors voilà, t'es belle, bien foutue, dans l'genre squelettique, alors tu seras la nouvelle égérie d'une marque montante, tu vendras du rêve à défaut de vivre le tien. Depuis qu'elle était gosse, Carm était habituée à dire "oui" même quand elle n'était pas d'accord, même quand ça la révoltait, elle fermait les yeux et elle avalait son repas avant de se faire vomir dans les chiottes en marbre de l'étage, "la danse est réservée à l'élite", qu'elle se répétait. Ça paraissait évident aux yeux de tout le monde, sauf des siens. On lui a dégoté un agent, plutôt jeune et pas trop mal, lui aussi l'a baisée, c'était le seul moyen d'obtenir des contrats, les autres models la regardait de haut, l'air de dire "t'es minable, t'as du te ventre pour réussir et pas moi". Sa réponse était froide et toujours identique : l'ignorance. Elle enfilait ses talons d'une vingtaine de centimètres, remettait une couche de rouge à lèvres, et se disait que c'est pas grave, qu'un jour elle s'en sortira, qu'elle finira pas morte d'une overdose dans un caniveau comme toutes ces chiennes en Prada.

Elle a eu dix-huit ans. En France, l'âge de la majorité. Elle était libre de dire "au revoir" à tous ceux qui l'emmerdaient, tous ceux qui plaçaient en elle des illusions trop belles, des projets à trop grande échelle. Elle ne l'a pas fait, souvenez-vous, habituée à dire "oui", écarte-les cuisses poopy, ça va passer tout seul. Arthur la regardait toujours comme une princesse, un bijou abîmé, un diamant écaillé, il lui caressait la joue tendrement et lui sussurait des mots doux à l'oreille, du genre "sans moi t'es rien, absolument rien". Ça la faisait rire parce que c'était tout c'qu'elle était capable de faire, sous Léxomil, Xanax et autres conneries du genre. Elle était devenue un stéréotype, la chienne de base, la parisienne à l'état pur, complètement dépassée et inutile. Ils la prenaient pour une idiote parce que c'était tout c'qu'elle paraissait être.

"Viens à New York avec moi." Ça ressemblait à une demande en mariage, lui devant elle, ses mains aux creux des siennes, sa respiration qui se coupe et s'accélère, il la regarde comme il ne l'a jamais regardée avant, avec cette lueur dans les yeux que Marc Lévy décrit dans tous ses livres pendant une bonne cent-cinquantaine de pages. Elle hésite, pire, elle ne comprend pas, elle a encore Beethoven dans la tête, comme la dernière fois, ou plutôt la première, puisque c'est là que tout a commencé; elle ferme les yeux quelques secondes, il attend, il faut qu'elle dise n'importe quoi, mais elle n'arrive pas, c'est coincé, ça fait mal, "non", voilà, elle ne veut pas partir, enfin, si, elle en meurt d'envie mais sa vie c'est du Céline, pas du Lévy, on n'peut pas transformer Voyage au bout de la nuit en pathétique comédie romantique.

On n'a jamais rien refusé à Arthur, en vingt-trois ans ça n'est jamais arrivé, ça a commencé maintenant, avec cette pute. Il n'a pas le coeur brisé, il s'en contre-fou complètement, c'est juste son égo qui est touché, son orgueil qui en prend un coup. Il serre les poings, oublie que les poignets de la demoiselle se trouvent entre eux, et il appuie si fort que ça finit par craquer, les tremblements s'accentuent, la rage se lit sur son visage, son si joli visage que les photographes s'arrachent par centaines. "C'est dommage." Il la lâche, s'éloigne et disparaît en quelques secondes, son billet d'avion dans la poche arrière de son jean et sa valise sur le seuil de son appartement. Les bras de Carm retombent le long de son corps, elle ne ressent pas la douleur, elle aussi s'en fou, ce n'est qu'Arthur, elle se dit, y'en a pleins d'autres, plein Paris.

Elles sont cinquante. Cinquante princesses en collants, qui effleurent leur rêve du bout des doigts; c'est peu, mais assez pour briser le sien, se dit Carmille, en répétant inlassablement les mouvements de sa chorégraphie. Elle vient de sortir d'un rendez-vous avec Pedro, il l'a fixée pendant une demi-heure avec ses grands yeux bleus, et lui a dit "j'suis désolé Carm, mais si tu rates, cette fois, tu devras partir", ça lui a foutu les boules, une pression atroce, du genre qui vous retourne et vous donne envie de vider vos tripes sur le carrelage. "Evite, la femme de ménage passe pas avant demain" Une sorte de poupée russe à talons entre dans la salle de répétition, elle toise tout le monde du regard, ses mains figées sur son calepin où sont écrits des dizaines de prénoms, elle en cherche un en particulier, qu'elle ne trouve pas, alors elle passe à "Carmille de Clignancourt", initiales CC; la jeune femme sent son coeur s'arrêter, ce qui est plutôt étrange, percevoir la mort de l'un de ses organes, c'est con, mais elle n'en a pas besoin pour danser, juste de ses jambes, ça devrait aller.

La pièce est gigantesque et sent le luxe à plein nez. Des miroirs le long des murs, de l'or sur le papier peint, ils cherchent à impressionner, surprendre, intimider. Elle a presque envie de leur dire, à ces trois cons qui l'observent comme si elle était prête à s'écrouler d'une seconde à l'autre, que la valeur de sa garde-robe revient à celle de leur maison, mais ce sont des monstres de la danse, des géants qu'elle a regardé s'exercer sur des centaines de vidéos pendant des heures, alors elle lève la tête et son reflet lui apparaît, plus minable et dégradé que jamais. Elle n'a même pas pensé à se démaquiller de la veille, ses cernes semblent dessinées sur son visage, son collant droit est craqué, mais elle a préparé ses pointes, ça devrait aller. "Vous connaissez les pas?" Non, je viens passer l'audition de ma vie sans rien préparer. "Ne commencez pas avant qu'on vous donne le signal." Les secondes passent, les minutes défilent, ils attendent de voir si elle va craquer, avant même de commencer, bien sûr, c'est typique, il faut supporter les regards assassins, les remises en question permanentes, le doute, la peur, encaisse et tais-toi, la danse est réservée à l'élite. La mélodie commence, le pianiste entame le morceau, et elle tourne le dos brusquement, "non", c'est comme avec Arthur, comme depuis toujours, elle est lâche et incapable, incapable d'arrêter de fuir. La porte à battant claque derrière elle, et presque immédiatement une autre candidate est appelée. "Pedro, t'as mon billet pour New York?"



Dernière édition par Carmille de Clignancourt le Jeu 2 Fév - 18:28, édité 31 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: elle était un accident en attente de se produire. Dim 22 Jan - 19:40

Carmille de Clignancourt a écrit:
Carm a baisé pour réussir. C'est comme écrit sur son front, "j'ai écarté les cuisses et j'ai fais semblant de jouir".

J'adoreeeee




Bienvenue parmi nous charmante jeune femme et bon courage pour ta fichounette
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: elle était un accident en attente de se produire. Dim 22 Jan - 20:10

thks.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

messages : 213


fuck your life, mine is fine.
agence: ELITE.
répertoire:

MessageSujet: Re: elle était un accident en attente de se produire. Dim 22 Jan - 20:15

bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: elle était un accident en attente de se produire. Dim 22 Jan - 20:25

bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: elle était un accident en attente de se produire. Dim 22 Jan - 20:55

merci, vous deux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

messages : 1006


fuck your life, mine is fine.
agence:
répertoire:

MessageSujet: Re: elle était un accident en attente de se produire. Dim 22 Jan - 21:04

BIENVENUE PARMI NOUS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

messages : 87


fuck your life, mine is fine.
agence: ford
répertoire:

MessageSujet: Re: elle était un accident en attente de se produire. Dim 22 Jan - 21:13

Lust A. Valentyne a écrit:
Carmille de Clignancourt a écrit:
Carm a baisé pour réussir. C'est comme écrit sur son front, "j'ai écarté les cuisses et j'ai fais semblant de jouir".

J'adoreeeee

Je plussoie ! En plus Willa quoi !

BIENVENUE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mycreationandco.tumblr.com/
avatar

messages : 58


fuck your life, mine is fine.
agence:
répertoire:

MessageSujet: Re: elle était un accident en attente de se produire. Lun 23 Jan - 0:51

    Bienvenue Elisa.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: elle était un accident en attente de se produire. Lun 23 Jan - 8:51

Majareen Ole a écrit:
Lust A. Valentyne a écrit:
Carmille de Clignancourt a écrit:
Carm a baisé pour réussir. C'est comme écrit sur son front, "j'ai écarté les cuisses et j'ai fais semblant de jouir".

J'adoreeeee

Je plussoie ! En plus Willa quoi !

BIENVENUE


+10000


Bienvenue et bonne chance pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

messages : 64


fuck your life, mine is fine.
agence: FORD
répertoire:

MessageSujet: Re: elle était un accident en attente de se produire. Lun 23 Jan - 15:43

je bave déjà. bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: elle était un accident en attente de se produire. Mer 25 Jan - 17:22

Willa.
Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

messages : 1112


fuck your life, mine is fine.
agence: VNY
répertoire:

MessageSujet: Re: elle était un accident en attente de se produire. Jeu 26 Jan - 1:24

bienvenue sur SAP !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: elle était un accident en attente de se produire. Jeu 26 Jan - 16:57

merci à tous, vous êtes chous.
j'finis ma fiche ce soir normalement, galère avec les cours!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: elle était un accident en attente de se produire. Jeu 26 Jan - 17:15

WILLA!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Même si tu n'acceptes pas la proposition que je'ai faite pour Jag', ce n'est pas grave JE T'AIME MEUH!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

messages : 746


fuck your life, mine is fine.
agence:
répertoire:

MessageSujet: Re: elle était un accident en attente de se produire. Jeu 26 Jan - 19:00

    je dois dire que willa est un très bon choix et que j'adore le début de ta fiche
    bienvenue parmi nous

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: elle était un accident en attente de se produire. Ven 27 Jan - 21:55

merci beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

messages : 1112


fuck your life, mine is fine.
agence: VNY
répertoire:

MessageSujet: Re: elle était un accident en attente de se produire. Ven 3 Fév - 11:29

tu es prévalidée. ça signifie que tu peux vaquer à toutes les occupations que requièrent le forum, en attendant que ton agent se décide à se bouger le cul. t'as ta couleur, ton groupe, et tout, tu peux donc commencer à faire ta belle. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: elle était un accident en attente de se produire. Ven 3 Fév - 19:05

merci Léandre!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: elle était un accident en attente de se produire. Sam 4 Fév - 13:38

bienvenue chez ford.

Bon, j'vais pas passer des heures sur ton cas. Des mannequins, j'en ai des tas. Et si tu veux savoir ? Ouais, les affaires marchent plutôt bien en ce moment. Ford, comme tu l'as souvent entendu, c'est une des meilleures agences de New York. J'aurais bien dit la meilleure, mais certains iront contre cette idée. C'est à mes risques et périls. Pourquoi souhaites tu signer avec Ford ? Ton ancienne agence t'as lâchée ? Non, c'est ton ancien agent qui t'as quitté ! Désolé de te faire remonter ces souvenirs infâmes, si tu veux j'ai des kleenex sur la table. Mais, maintenant, c'est pas le moment de pleurer. Réjouis toi, tu as trouver une nouvelle agence. Ta carrière va pouvoir décoller, youpi hourra. C'est la fête, buvons du champagne. Aller, dossier expédié et n'oublie pas de nous ramoner du fric. (Enfin, si ton daddy pouvait nous en filer parce qu'on "embauche" sa fille, ça serait sympa.)
Est ce que j'ai besoin de te rappeler ce que signifie être mannequin ? Ça signifie, en premier lieu, fermer sa gueule et ne pas faire chier son agent. Et secondement, travailler dure, être toujours fraiche, dispo et belle - et satisfaire son devoir d'objet.


LE PETIT GUIDE DU MANNEQUIN PARFAIT.


félicitation, brave petit mannequin, tu as été validé ! estimes-toi heureux, parce à new york, c'est dur d'y trouver sa place. comme tu as remarqué, ton agent est venu t’accueillir alors pour lui faciliter la tâche, parce que l'gars c'est quand même dieu, tu es prié d'aller de créer une adresse mail, histoire que ton larbin qui te sert d'agent puisse venir t'harceler. Autres formalités : le téléphone portable, qui n'est que facultatif, mais utile ! si tu préfères ne pas rester sdf toute ta vie, alors je te conseille d'aller te chercher un logement. Et le must of the must serait que tu t'inscrives sur facebook afin de pouvoir retrouver toute la communauté strikeaposienne ! Et puis, sinon, il faut évidemment que tu ailles rescencer ton avatar dans le bottin des avatars , sinon les fesses vont faire mal !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: elle était un accident en attente de se produire.


Revenir en haut Aller en bas

elle était un accident en attente de se produire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
strike a pose :: VERSION UN. :: PRÉSENTATIONS DES MEMBRES.-