AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

(M) César Casier : Avec le canon d'un flingue entre les dents on ne prononce que les voyelles.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: (M) César Casier : Avec le canon d'un flingue entre les dents on ne prononce que les voyelles. Mer 18 Jan - 16:51

LIBRE RÉSERVÉ PRIS



Manson Giovanie. Debosher.

IDENTITÉ:

âge → 23 ans date et lieu de naissance → 23/12 à Nice nationalité → Française origines →Allemand/ Suédois & Gitan. statut civil → aux choix orientation sexuelle → aux choix situation financière → Basique ou aux choix. profession → Photographe. caractère → Hautain- Provoquant-Bagarreur-Perfectionniste-Ambitieux-Intransigeant-Drôle-Cynique-Taquin-Narquois- Idéaliste- Dragueur-Rancunier-Cassant. avatar → césar casier .
HISTOIRE :


En fait elle est relativement libre ceci dit, pour que ça soit logique quand même, je vais mettre ce que je vois pour lui par point.

Manson est le second garçon de la famille, sa mère ayant donnée naissance à un mort née, juste après lui. Elle donna le nom du défunt bébé à leur fille : Hannibal donc.

Ayant été élever selon les coutumes des gens du voyage, il trouvait cela normal de protéger sa soeur des autres hommes, il voyait pour elle, un mari de ''chez eux''.

Manson a toujours voulu faire la fierté de son père, ainsi lorsque son père travaillait au porte à porte ( dans la literie) Manson et son grand-frère allaient lui et si le grand-frère était doué pour la vente, Manson ne se sentait pas à l'aise.

Très vite, il est devenu la boite à truc de leur père qui le rabaissait et Manson se réfugiait dans la photographie, il prenait souvent sa soeur en photo.

Après avoir fait les quatre coins de la France, la famille Debosher, acheté un terrain à Paris. Manson alors âgé de 18 ans, vis sa mère partir avec un autre homme et sa soeur, dans un premier temps, il gardait contacte avec sa soeur. Essayant de la récupérer, sans grand succès.

Par la suite, il découvrit sa relation avec Lust et il n'aimait pas cela et lorsqu'il comprit que sa soeur avait craché sur les traditions en couchant avant le mariage, il coupa les ponts.

Le reste est libre, jusqu'à ce que Manson ne se dispute avec son père et parte de chez lui, pour devenir photographe. Pour plus d'information sur la vie des gens du voyage voici ma fiche





« -Tu me déçoit Hannibal, t'imagine pas à quel point tu me fais hontes... »« -Arrête, je vais pleurer Manson. Je te fais honte pourquoi ? Parce que je ne veux pas vivre la même vie que maman ? » « -Non ! Parce que tu te fais soulever par le premier venu et que tu craches sur la famille ! » « -De quelle famille tu parles ? Réveille-toi, il n'y a plus de famille, maman ne t'a pas attendu pour s'envoyer le premier venu elle... » Ma tête se tourna automatiquement sur le côté, la puissance de sa gifle me fis même saigner la lèvre inférieure et dans le froid de l'hiver mes larmes me réchauffaient doucement mes joues rosées. Mon grand-frère avait longtemps été comme un meilleur ami un peu trop protecteur et plus le temps passait, plus on s'éloignait loin de l'autre. Si lui, voulait vivre la même fille que mon père, être un gitan jusqu'au bout des ongles, moi, je voulais simplement profiter de la vie et surtout, ne pas m'arrêter à ces règles stupides. Cependant, malgré mes grands airs, les mots et le regard sombre de mon frère me faisaient atrocement mal. Je savais que je n'étais plus rien pour lui, à présent j'allais être une étrangère à ses yeux et cette idée me faisait mal. Notre relation était devenue bien plus houleuse depuis que ma mère avait quittée mon père pour un autre homme et qu'elle m'avait prise avec elle, laissant mes deux grands-frères avec mon père. « -Tu ne mérite pas de porter le prénom de notre défunt frère « Judas »... » Touché. Coulé. Je le toisais du regard, il savait que ce sujet était quelque chose de tabous pour moi. Judas étant mon second prénoms, j'avais compris son jeu de mot puérile et enfantin. Je passais doucement mon avant-bras sur mes yeux, les frottants pour essayer de contrôler mes sanglots. « -Tu vois ces larmes Manson, imprime les dans ton cerveau, parce que je ne suis plus prête de verser une seule larme pour un homme et encore moins pour toi... » Lui crachais-je amèrement au visage avant de lui tourner le dos et de me fondre dans la foule en écoutant ses hurlements ou plutôt ses insultes. « Salope » Fut le dernier mot que j'entendis au loin et ce fut la dernière fois que je vis mon frère et que sa voix venait jusqu'à moi


Le beau-frère, celui qui a dévergondé sa soeur, leur relation n'a jamais été toute rose, même lorsque Hannibal ne faisait que sortir avec lui, ce type ne lui inspirait pas confiance. Manson avait même été jusqu'à lui dire que chez ''eux'' la virginité était sacrée et que s'il osait toucher sa petite soeur, il aurait les gitans à dos. Mauvaise chose, lorsqu'on sait que le beau Lust n'est rien d'autre qu'un fils de mafieux. Très vite, Manson compris à qui il se frottait, alors lorsque Hannibal lui avoua ne plus être vierge et ne plus rien vouloir avoir à faire avec les gitans, Manson entra dans une fureur hors normes et quelques jours plus tard la dispute avec Hannibal éclata. La suite ne fut que silence, pour Manson sa soeur était morte et ce type était le diable.


Revenir en haut Aller en bas

(M) César Casier : Avec le canon d'un flingue entre les dents on ne prononce que les voyelles.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
strike a pose :: VERSION UN. :: PERSONNAGE.-