AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Hannibal ✗ Il suffit de se pencher par la fenêtre et d'observer cette ville pour savoir que Dieu n'existe pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Hannibal ✗ Il suffit de se pencher par la fenêtre et d'observer cette ville pour savoir que Dieu n'existe pas. Jeu 5 Jan - 23:58



Hannibal Judas. Valentyne

date et lieu de naissance → 29 Octobre 1990 à Paris. nationalité → Française. origines → Allemande/ Suédoise. statut civil → Mariée & Libertine. orientation sexuelle → Hétérosexuelle. situation financière → Riche de part le partage des biens matrimoniaux. caractère → Blasée-Libertine-Moqueuse-Provocante-Maligne-Observatrice-Sociopathe-Superficielle-Franche-Critique-Sournoise-Insupportable- Profiteuse. avatar → Elsa Hosk.

MEASUREMENTS :

Height: 177
Bust: 31in / 79cm
Waist: 22in / 57cm
Hips: 35in / 88cm
Shoe : 39
Hair: Blond
Eyes: Bleu
BEHAVIOUR :

→ depuis combien de temps êtes-vous dans le mannequinat et comment avez-vous été découvert ?
Cela doit faire deux ans tout au plus que je suis dans ce milieu. Cela fait donc deux ans que je vends mon postérieur et que je ne mange rien de très consistant.. Bien que j'eusse fait des shoot's photos, petite. Le milieu dans lequel j'ai grandi ne me permettait pas de me consacrer à une carrière. C'est donc mon ''époux'' et agent, qui m'a découvert et lancé, ironie du sort ? Pas tant que cela.
→ que pensez-vous de l'industrie de la mode ? appréciez-vous votre métier ?
Le monde de la mode c'est un peu -beaucoup- le reflet de notre société. L'anarchie est de mise et puis il y a aussi cette obsession de l'achat : Manger plus, mais pas forcement bien, acheter plus, mais acheter de la merde. Le monde est superficiel et celui ou celle qui ne sait jamais sentit mieux en voyant une grosse dans la rue, me jette la pierre. On vit dans un monde ou l'apparence est le plus important, tout le monde cherche la perfection, on a tous un cancer au fond de nous et ce cancer c'est notre âme vile et malsaine. L'adage qui dit que : La beauté est à l'intérieur et non à l'extérieur, c'est un discoure de bonne sœur. Quant à mon travail, on me paye pour être mince, belle et pour fermer ma gueule. Je ne dirais pas que j'aime ce boulot, je dirais seulement que je m'en fiche au fond.
→ à quoi aurait ressemblé votre vie si vous n’étiez pas devenu mannequin ?

Merdique ! Vous me direz elle l'est déjà pas mal au fond....au mieux je me serais retrouvée mariée de force, ce qui est indirectement le cas, engrossée et mère de trois enfants que j'aurais bien envie de mettre dans mon frigo. Ou au pire, je me serais retrouvée seule, sans époux et donc je serais devenue la bête noir de ma communauté, qui me forcerait à assister aux mariages d'une cousine dont j'ignorais l'existence jusqu'alors. Bref, une vie de merde quel que soit mes choix et puis quelle importance au fond, paraît-il qu'on va tous mourir fin 2012....

→ quels sont vos projets futur ?

Grandir riche, vivre riche, mourir riche. Je veux de l'argent, beaucoup d'argent et si possible garder mon mari avec moi, parce que mine de rien...il est vachement utile. Soyons sérieux, je n'ai aucun projet pour l'avenir, à dire vraie je vis simplement par procuration. Au jour le jour, les gens me blasent, le monde me blase, la mode me blase. Je me fiche pas mal de savoir comment je vais mourir, on meurt tous un jour et on meurt seul qui plus est.


prénom/pseudo → Yaya ou pas x) âge → 20 ans pays → France présence → 4/7 comment t'as atterri sur le forum ? facebook mon ami. qu'en penses-tu ? Bien, j'aime le concept.



Dernière édition par Hannibal J. Valentyne le Lun 9 Jan - 22:45, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hannibal ✗ Il suffit de se pencher par la fenêtre et d'observer cette ville pour savoir que Dieu n'existe pas. Jeu 5 Jan - 23:59




« Regarder le soleil se lever, moi, ça me fait chier. »

Hannibal, prénom ridicule, petite je haïssais ce prénom qui n'était rien d'autre que le reflet des regrets de mes parents et de leur deuil qui n'avait pas été fait. Cadette d'une famille de deux garçons, avant moi, il y avait eu un petit être. Un mort née, souffrance pour mes parents, damnation pour le reste de la communauté Yéniche. Quelques années plus tard, ce fut une merveilleuse petite fille qui pointait le bout de son nez. Magnifique, pâle aux cheveux couleurs blés et aux yeux océan. Fierté d'une famille, espoir d'un père et exaspération d'une mère trop meurtris par la perte de son fils. Ce fut pour cette raison qu'elle me donna le prénom de mon défunt frère, second prénom : Judas. Ironique, lorsqu'on sait que les gens de ma communauté sont de fervents chrétiens, fanatiques d'un dieu qui les a abandonné il y avait de cela bien trop longtemps.

Yéniche : Communauté dite aussi gens du voyages ou plus vulgairement « gitan ». J'ai grandi parmi eux, parmi les traditions étouffantes, parmi des frères trop protecteurs, une virginité trop fragile et les crises colériques d'un père parmi tant d'autre. Lorsque je regardais la télévision, j'entendais des histoires folles ; Celles d'enfants délaissés par leur mère ou leur père. La drogue, l'alcool...Le vice. Ma mère était parfaite, le mot étant encore trop petit pour décrire à quel point elle touchait la perfection de l'épouse soumise. Son vice : Le ménage, maniaque au point d'être malade lorsqu'un plie de sa robe n'était pas correctement placé. Longtemps, je l'avais observée de loin, me soumettant à ses lubies les plus folles. À douze ans, j'étais mère avant d'être petite fille. Aucune vie sociale, si ce n'était mes cousins et cousines qui ne cessaient de se mettre hors d'eux lorsqu'on les confondait avec les Roms.

Une scolarité aussi vide qu'un désert . Racisme : Un mot bien trop petit pour nous Yéniche. Ma grand-mère me disait souvent, que même si nous étions allemands de base, le fait d'être née et d'avoir été colonisé en France faisait, que contrairement à certaines ''races'' nous étions les moins acceptés de la société. La raison ? Nous, nous ne nous cachions pas derrière le racisme, certes nous nous isolions des autres, mais lorsque qu'on arrive dans une école et qu'on nous traite de voleurs ou de Romns. N'est-ce pas normal que de s'isoler dans ces conditions ? Petite, je haïssais ma communauté autant que je haïssais l'être humain et l'école. Je m'étais longtemps vue condamner à une vie trop calme, une routine parmi tant d'autre. Trouver un époux avant mes vingt-cinq ans, rester vierge jusqu'au mariage, avoir des enfants pour agrandir la lignée familiale. Ne pas sortir avec plus de trois garçons de ma communauté au risque de me faire traiter de catin. Pourtant, cette vie avait certains avantages, le sentiment de sécurité, la femme était enroulée dans une sorte de cocon qu'elle se devait de préserver, quant à l'argent...mon père était un démarcheur au porte à porte, il vendait tout et n'importe quoi. Sans doutes aurait-il pu être richissime avec un tel talent pour la vente et les affaires, mais il se contentait seulement de vendre des matelas à mille euros par jour. Autant dire que je ne manquais de rien, car contrairement aux bourgeois, mes parents ne faisaient aucun sacrifice pour avoir cet argent. Mon père était absent seulement les matins et il était toujours de retour pour le déjeuner, quant à ma mère. Cette femme était tout simplement la bonne et la maman parfaite.

« Et puis Mathilde est d’heureuse nature. Elle se dit que si ce fil ne la ramène pas à son amant, ce n’est pas grave, elle pourra toujours se pendre avec. »

Paris, ville lumière, ville romantique, mes parents avaient tous deux pris la décision d'acheter un terrain et de s'installer concrètement quelque part, enfin. Et moi, moi lorsqu'on me demandait ce que je voulais faire plus tard, alors que j'étais de-scolarisé depuis mes douze ans et que l'école et les grandes études ne me disaient rien. Je haussais simplement les épaules en me disant que je ne savais pas et que ce n'était pas ça le plus important. Je me fichais de tout, du haut de mes seize ans, je me complaisais dans le bonheur hypocrite de mes parents. Ma mère et son amant, mon père et son alcool, mes frères et leurs copines. Je ne faisais qu'observer, sans grande conviction, me demandant ce qui ne tournait pas rond chez moi. Je n'avais pas de cœur, me disait ma tante, car je ne me mettais pas face à mon père lorsqu'il tabassait ma mère. Je ne faisais que compter les jours de calmes avant que l'un des deux n'explosent et finisse par détruire l'autre. Jusqu'au jour où tout bascula. Ma mère fut mise à la porte par mon père, bien sûr elle n'attendait que cela, au moins elle pouvait jouer la carte de la femme battue et irréprochable, alors qu'elle se faisait sauter en toute discrétion. Mineure, elle décida de m'embarquer avec elle et c'est ainsi qu'on s'est toutes les deux retrouvées à vivre avec un homme que je ne connaissais pas. Cet homme était tout le contraire de ce que mon père était. Blasé, je ne parlais que très rarement et ma mère commença à faire du ménage chez les bourgeois de Paris sans être déclarée. Bien sûr, c'était à se douter que je devrais lui venir en aide, elle savait comment m'amadouer, en jouant sur son dos fragile et sa fatigue, pourtant. Elle ne paraissait pas tant fatiguée la nuit, lorsque je l'entendais gémir dans sa chambre.

« -Hey ! T'as pas du feu ? »


J'avais dit cela d'un air détaché, du haut de mes seize ans et de mon mètre soixante-dix, ma toison d'or parcourait le long de mon dos et d'une démarche féline je m'approchais de lui. Lui arrachant le tube de cancer d'entre ses lèvres. Travailler chez les bourgeois de Paris avait certains bons côtés. Je passais plus de temps à glander dans un coin de la somptueuse maison plutôt que de changer les draps. Parfois il m'arrivait même de lire les journaux intimes de ces mêmes gens. Cependant, dès mon premier regard, je su qu'il était l'homme avec qui je voulais passer ma vie. Il était beau, trop même. Ses yeux océan me troublaient plus que de raison et sa carrure imposante me donnait l'impression d'être face à un homme sculpté dans la pierre. Je m'asseyais sur le bord de la fenêtre de sa chambre, laissant le soleil brûlant se poser sur ma peau.

« -T'es plutôt gonflée et un peu jeune pour être la femme de ménage. »


Audacieuse aurait été plus juste, mais je n'étais pas difficile, je tirais longuement sur le tube à cancer avant de le détailler du regard, pendant qu'il posait son postérieur sur son lit. Soufflant la fumée en l'air, je réprimais un gémissement de bien être. Beau. Non, il était parfait en réalité. Je pouvais voir ses muscles se tendre sous son débardeur blanc et ses longs cheveux noirs se battaient sur son visage. Me privant de temps en temps de ma contemplation.

« -Laisse-moi deviner, t'es le genre gosse de riche, rebelle qui vient de se faire jeter de son lycée...je me trompe hum ? »


Fis-je avec un sourire en coin sur le bord de mes lèvres. J'écrasais ma cigarette, d'une façon provocante, me souciant guerre que ma mère se fasse virer à cause de moi. Lust était son prénom et de Lust j'étais amoureuse d'une façon étrange. Il me souriait, comme ces lions en cages. Avide de victoires, il se leva, me tira vers lui et m'embrassa comme jamais un homme ne l'avait fait auparavant. Lust était doux, violent, épuisant, agaçant, mais il était irrésistiblement attirant. Et avec Lust je m'abandonnais aux plaisirs. Bien qu'à l'époque, je ne me doutais pas une seule seconde, qu'à cet instant je signais mon arrêt de mort.


« C’est là que j’trouve ma place, entre ces deux protubérances graisseuse pleines de sueurs, tellement grosses qu’on dirai les mamelles de Dieu.»

Dix-huit ans, majeure, belle quelques séances photos à mon actif, que je ne prenais pas au sérieux. Je voulais vivre autant que je voulais mourir. J'étais un paradoxe tellement agaçant que ma propre mère m'avait mise à la porte le jour de mon anniversaire. Je vivais chez lui, chez Lust. Deux ans de relations, lui comme moi, on s'envoyait en l'air ailleurs, on ne se fixait pas de but précis. Au final, on revenait toujours l'un vers l'autre, les autres n'étaient rien d'autre que nos pions. Bien sûr, j'étais au milieu de sa relation houleuse avec ses parents. Je n'avais jamais posé de question, mais je me doutais bien que sa famille n'avait rien de très ''blanc'', cependant, je ne voulais pas savoir. Jusqu'à ce que son père ne tombe gravement malade et que Lust ne me demande en mariage, devenant par la même occasion mon agent. Louche, trop même. Cependant, j'avais dit oui. Pourquoi ? Pourquoi dire non, alors que je me savais riche, mariée à mon agent qui soit disant passant était plus que canon. Pourquoi me priver d'une vie faite de toute la superficialité de ce monde ? J'ai dit oui. Je n'ai jamais regretté, notre relation n'en était pas devenue conventionnel pour autant. On continuait de jouer encore et encore. Lust est secret, je sais qu'il ne fait pas qu'être mon agent, mais l'important est qu'au fond, au-delà d'une pseudo carrière dans le mannequina, des parties de jambes en l'air. Je restais à ses côtés, le détruisant tout autant qu'il me détruisait petit à petit. Et si, ce n'était pas la fin, mais le début ?



Dernière édition par Hannibal J. Valentyne le Lun 9 Jan - 19:25, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

messages : 1006


fuck your life, mine is fine.
agence:
répertoire:

MessageSujet: Re: Hannibal ✗ Il suffit de se pencher par la fenêtre et d'observer cette ville pour savoir que Dieu n'existe pas. Ven 6 Jan - 0:04

BIENVENUE PARMI NOUS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hannibal ✗ Il suffit de se pencher par la fenêtre et d'observer cette ville pour savoir que Dieu n'existe pas. Ven 6 Jan - 0:05

Merci
Revenir en haut Aller en bas
avatar

messages : 213


fuck your life, mine is fine.
agence: ELITE.
répertoire:

MessageSujet: Re: Hannibal ✗ Il suffit de se pencher par la fenêtre et d'observer cette ville pour savoir que Dieu n'existe pas. Ven 6 Jan - 0:30

Ton prénom est juste magnifique. ♥️
Bienvenue et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hannibal ✗ Il suffit de se pencher par la fenêtre et d'observer cette ville pour savoir que Dieu n'existe pas. Ven 6 Jan - 0:43

Merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
avatar

messages : 1112


fuck your life, mine is fine.
agence: VNY
répertoire:

MessageSujet: Re: Hannibal ✗ Il suffit de se pencher par la fenêtre et d'observer cette ville pour savoir que Dieu n'existe pas. Ven 6 Jan - 0:58

sans déconner, grace à facebook ? comment c'est possible ?
bienvenue sur SAP, btw !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hannibal ✗ Il suffit de se pencher par la fenêtre et d'observer cette ville pour savoir que Dieu n'existe pas. Ven 6 Jan - 1:10

Ouais, sans déconner '.'...une fille cherchait un scénario via un groupe RPG facebook et même si le scénario ne me plaisait pas, le forum m'a séduit lui :D !

Sinon, merci ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar

messages : 1112


fuck your life, mine is fine.
agence: VNY
répertoire:

MessageSujet: Re: Hannibal ✗ Il suffit de se pencher par la fenêtre et d'observer cette ville pour savoir que Dieu n'existe pas. Ven 6 Jan - 1:29

la classe ! on est cyber-célèbre, du coup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

messages : 114


fuck your life, mine is fine.
agence: vny
répertoire:

MessageSujet: Re: Hannibal ✗ Il suffit de se pencher par la fenêtre et d'observer cette ville pour savoir que Dieu n'existe pas. Ven 6 Jan - 8:35

    j'adore le prénom, et évidemment elsa est juste splendide
    bienvenue et bonne chance pour ta fiche :)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hannibal ✗ Il suffit de se pencher par la fenêtre et d'observer cette ville pour savoir que Dieu n'existe pas. Ven 6 Jan - 12:48

Merci *O* Ginta Lapina est sublime (a)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

messages : 895


fuck your life, mine is fine.
agence: next
répertoire:

MessageSujet: Re: Hannibal ✗ Il suffit de se pencher par la fenêtre et d'observer cette ville pour savoir que Dieu n'existe pas. Ven 6 Jan - 13:06

D. Léandre Easton-Wright a écrit:
la classe ! on est cyber-célèbre, du coup !

(mais j'ai vu plein de gens dirent qu'ils ont connu le forum par facebook, moi j'pensais que c'était à cause de notre page fb)

bienvenue à toi
ton personnage m'a l'air vraiment prometteur, je trouves cela intéressant que ton perso soit mariée à un agent... c'est intéressant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hannibal ✗ Il suffit de se pencher par la fenêtre et d'observer cette ville pour savoir que Dieu n'existe pas. Ven 6 Jan - 13:44

bienvenue.
via facebook je pensais pas que sur ce réseau immense SAP faisait son trou, but great!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hannibal ✗ Il suffit de se pencher par la fenêtre et d'observer cette ville pour savoir que Dieu n'existe pas. Ven 6 Jan - 16:40

Elsa.
Bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hannibal ✗ Il suffit de se pencher par la fenêtre et d'observer cette ville pour savoir que Dieu n'existe pas. Ven 6 Jan - 17:52

AH HANNIBAL LECTER!!!!!

Tout les films de ce cannibale son,t dégueulasse mais je ne peux pas m'empêcher d'aimer

BIENVENUE ET BONNE CHANCE POUR TA FICHE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hannibal ✗ Il suffit de se pencher par la fenêtre et d'observer cette ville pour savoir que Dieu n'existe pas. Ven 6 Jan - 18:22

Je vous remercie tous j'aime les bienvenues *O* !

Et les films Hannibal sont justes sublimes, psychologiquement tordus, mais sublime quand même :D


Revenir en haut Aller en bas
avatar

messages : 746


fuck your life, mine is fine.
agence:
répertoire:

MessageSujet: Re: Hannibal ✗ Il suffit de se pencher par la fenêtre et d'observer cette ville pour savoir que Dieu n'existe pas. Ven 6 Jan - 18:37

j'adore ta signature
elsa est magnifique

bienvenue parmi nous, bonne chance pour la suite de ta fiche!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

messages : 138


MessageSujet: Re: Hannibal ✗ Il suffit de se pencher par la fenêtre et d'observer cette ville pour savoir que Dieu n'existe pas. Dim 8 Jan - 14:13

HAN MON DIEU QUEL BOMBE
Bienvenue sur le forum, garde moi un lien qui tue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hannibal ✗ Il suffit de se pencher par la fenêtre et d'observer cette ville pour savoir que Dieu n'existe pas. Dim 8 Jan - 17:13

elsa est trop belle, mon deuxième mannequin préférée après Cintia. Genre trop belle et puis ses photos
Je te souhaite alors un méga bienvenue

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hannibal ✗ Il suffit de se pencher par la fenêtre et d'observer cette ville pour savoir que Dieu n'existe pas. Dim 8 Jan - 18:09

MERCI à tous *o* Kelyan no soucie pour le lien et Zoe Cintia est aussi mon l'un de mes mannequins favoris *.* merci merci
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hannibal ✗ Il suffit de se pencher par la fenêtre et d'observer cette ville pour savoir que Dieu n'existe pas. Mar 17 Jan - 22:02

bienvenue chez ELITE.

bon t'es qui toi déjà ? ah ouai ha-nni-bal, c'est quoi ce prénom ? bref, qu'est-ce qui t'arrive t'as pas déjà une agence ? et puis qu'est-ce qui te dit que j'ai envie de te signer ? bon, j'ai regardé ton semblant de book, ouai ok c'est pas mal, va falloir qu'on l'améliore sinon on va pas s'en sortir. bref, bienvenue chez élite. j'te préviens j'suis pas du genre à être sympa. tu fais ce que je te dis et tout ira bien pour toi et ta pseudo-carrière qui ne semble pas vouloir décoller mais qui grâce à moi va exploser. t'as bien fait de t'adresser à moi, en fait tu pouvais pas trouver mieux. passes demain, faut qu'on que je te briefe sur la fw week de février. oui, parce qu'à l'heure qu'il est la haute couture, c'est mort pour toi.

LE PETIT GUIDE DU MANNEQUIN PARFAIT.


félicitation, brave petit mannequin, tu as été validé ! estimes-toi heureux, parce à new york, c'est dur d'y trouver sa place. comme tu as remarqué, ton agent est venu t’accueillir alors pour lui faciliter la tâche, parce que l'gars c'est quand même dieu, tu es prié d'aller de créer une adresse mail, histoire que ton larbin qui te sert d'agent puisse venir t'harceler. Autres formalités : le téléphone portable, qui n'est que facultatif, mais utile ! si tu préfères ne pas rester sdf toute ta vie, alors je te conseille d'aller te chercher un logement. Et le must of the must serait que tu t'inscrives sur facebook afin de pouvoir retrouver toute la communauté strikeaposienne ! Et puis, sinon, il faut évidemment que tu ailles rescencer ton avatar dans le bottin des avatars , sinon les fesses vont faire mal !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Hannibal ✗ Il suffit de se pencher par la fenêtre et d'observer cette ville pour savoir que Dieu n'existe pas.


Revenir en haut Aller en bas

Hannibal ✗ Il suffit de se pencher par la fenêtre et d'observer cette ville pour savoir que Dieu n'existe pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
strike a pose :: VERSION UN. :: PRÉSENTATIONS DES MEMBRES.-